Search
  • Laura Vuillemin

Le tutoiement français

Ah, le tutoiement en France... Parfois un réel casse-tête qui peut tourner à l’affaire d’État.


🔥 Mieux vaut y réfléchir à deux fois avant de le manier, au risque de paraître impoli et de choquer les plus rigides.


Au départ, on pourrait pourtant penser que ce n’est pas si compliqué que cela :


👉🏻 On 𝘁𝘂𝘁𝗼𝗶𝗲 ses amis, ses collègues, généralement les gens plus jeunes que soi (voir plus bas), les membres de sa famille et les enfants (j’exclus ici les milieux aristocratiques où le « vous » entre parents et enfants est encore d’usage, car c’est minoritaire).


👉🏻 On 𝘃𝗼𝘂𝘃𝗼𝗶𝗲 une personne adulte qu’on ne connaît pas.


En réalité, c’est plus compliqué. Voici quelques exemples :


⭐ Je vais dîner chez des amis qui ont invité d’autres amis que je ne connais pas. Je vouvoie ces derniers ? Non, je les 𝘵𝘶𝘵𝘰𝘪𝘦, car l’inverse serait perçu comme étrange (voire prétentieux). Dans ce genre de circonstances conviviales, on se tutoie tous. Même si certains ont le double de votre âge, pas de chichi ici. C’est le contexte qui le veut (et c’est bien plus plaisant).


⭐ Je vais dans un magasin et le vendeur qui m’aide est visiblement plus jeune que moi. Je le tutoie ? Non plus, je le 𝘷𝘰𝘶𝘷𝘰𝘪𝘦. Dans un contexte fournisseur de services/client, on reste formel. À noter que certaines marques essaient de plus en plus de tutoyer leurs clients français, sur leur site web ou même en magasin, mais cette approche est souvent assez mal perçue (et je la déconseille clairement en 𝘁𝗿𝗮𝗱𝘂𝗰𝘁𝗶𝗼𝗻/𝗹𝗼𝗰𝗮𝗹𝗶𝘀𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻).


⭐ Une femme est en couple depuis 20 ans. Ses beaux-parents la tutoient et on ne compte plus tous les événements familiaux qu’ils ont partagés. Il semblerait naturel que cette femme 𝘵𝘶𝘵𝘰𝘪𝘦 ses beaux-parents aussi, non ? Eh bien non, pas forcément. Il existe des personnes qui préféreront que vous les vouvoyiez à vie. Tout est question de préférences et de respect strict ou non des normes « traditionnelles ».


Dans certains pays de la Francophonie, comme le Canada, le tutoiement est plus courant qu’en France. Il n’est pas inhabituel qu’on vous tutoie d’emblée quand vous réglez vos courses, ou demandez un renseignement à quelqu’un dans la rue, sans que cela ne froisse personne.


〰️〰️


Amis non natifs : on pardonnera toujours à un étranger d’user du tutoiement par erreur ! Certes, vous pourrez tomber sur quelqu’un de peu commode qui vous signalera que « On n’a pas élevé les cochons ensemble » (je dois avouer que j’adore cette expression), mais heureusement, c’est rare.


Je vous rassure également : je ne suis pas une fanatique du vouvoiement. Cela dit, un conseil : en France, on préférera toujours qu’on nous demande « Peut-on se tutoyer ? » plutôt qu’on s’adresse à nous familièrement alors qu’on ne se connaît ni d’Ève ni d’Adam (celle-là aussi elle me plaît).


〰️〰️


Je vous laisse un petit pense-bête ci-dessous (il n’est pas exhaustif).


👇🏻



Recent Posts

See All
  • LinkedIn