Search
  • Laura Vuillemin

Les apports de l’arabe au français

L’arabe est la troisième langue d’emprunt du français après l’anglais et l’italien. Les mots d’origine arabe sont deux fois plus nombreux que les mots d’origine gauloise !


Cette langue n’a cessé d’enrichir le français depuis le IXe siècle :


👉🏻 Certains termes nous viennent des intellectuels arabes de l’Espagne musulmane, en particulier dans le domaine scientifique.


👉🏻 Beaucoup sont entrés dans notre vocabulaire à l’époque coloniale et lors des vagues d’immigration qui ont suivi.


🔸


Oublions les clichés et les classiques 𝑐ℎ𝑖𝑐ℎ𝑎, ℎ𝑎𝑟𝑖𝑠𝑠𝑎, 𝑚𝑒𝑟𝑔𝑢𝑒𝑧 et j’en passe. En effet, nous utilisons chaque jour bien d’autres mots d’origine arabe, parfois sans le savoir. Notre vocabulaire quotidien est constitué de centaines de termes qui nous viennent de cette langue fascinante. En voici une (courte) sélection :


🍑 abricot (issu de al-barqūq)

🧮 algorithme (issu du nom du mathématicien Al-Kwarizmi)

☕ café (issu de qahwah)

🍶 carafe (issu de ḡarafa)

💨 coton (issu de qutun)

🌿 estragon (issu de ṭarhūn)

🎸guitare (issu de qîtâra)

👗 jupe (issu de jubba)

👤 nuque (issu de nukha)

🍊 orange (issu de nāranj)

🌸 safran (issu de zaʿfarān)

🍭 sucre (issu de sukkar)

🍵 tasse (issu de tass)

0️⃣ zéro (issu de sifr)


L’arabe est une langue si présente qu’il a même intégré notre argot ! Je ne compte pas le nombre de fois où j’entends (et utilise) les expressions ci-dessous (là encore, j’ai dû me limiter, car les exemples sont foison) :


« Que tu prennes ça ou ça, c’est kif-kif pour moi. »

« Être payé 100 € pour ce travail, c’est vraiment pas bézef. »

« Tu pourrais te déplacer juste d’un chouia vers la droite ? »

« J’ai dû aller chez le toubib hier. »

« Fais tes devoirs, et fissa ! »

« Il est venu avec toute la smala. »

« J’ai dû apporter tout mon barda. »

« Pour critiquer, il est toujours là, mais sinon, macache ! »

« C’est vraiment de la zoubia ce que j’ai acheté ! »


🔸


L’arabe fait donc partie intégrante de la culture francophone (et particulièrement française, ce qu’il me semble essentiel de rappeler en cette période de forte intolérance attisée par de bien sombres énergumènes dans l’Hexagone). Il a contribué à grandement élargir notre lexique, et aussi celui d’autres langues comme le portugais.


〰️〰️


J’adorerais le parler, mais ce n’est hélas pas encore le cas. Je me console en me disant que, pour l’instant, j’en emploie au moins quelques dérivés !

Recent Posts

See All
  • LinkedIn