top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurLaura Vuillemin

Nouvelle étape du voyage en Francophonie : le Cap-Vert

Après l’Arménie et la Géorgie, et si je vous parlais d’un autre pays membre de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) ?


J’ai nommé… le Cap-Vert !


⭐ Situé au large du Sénégal, il s’agit d’un archipel constitué de dix îles, divisées en deux groupes et représentées par des étoiles sur le drapeau cap-verdien : les îles Barlavento (« îles au vent ») et les îles Sotavento (« îles sous le vent »). On compte aussi plusieurs îlots inhabités.


⭐ Ancienne colonie portugaise, il est indépendant depuis 1975. Amílcar Cabral, fondateur du Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert, a activement milité pour l’indépendance du pays.


⭐C’est le berceau de Cesária Évora (en particulier l’île de São Vicente), une grande dame qu’on ne présente plus et qui a contribué à faire connaître son pays et la morna, une musique nostalgique qui rappelle le fado portugais, dans le monde entier.


⭐ Son plat national est la cachupa (une sorte de feijoada au maïs), mais on y cultive également un très bon vin, le vinho do Fogo. Sa particularité ? Son raisin provient de vignes plantées au pied du sublime volcan Pico do Fogo (et peut-être un jour sur ses flancs). Il ne se déguste qu’au Cap-Vert, car il n’est pas exporté.


⭐ Sa capitale était autrefois Cidade Velha, la première ville coloniale construite par les Européens sous les tropiques. Souvent la cible de pirates, comme le Français Jacques Cassard, elle a progressivement été délaissée au profit de Praia.


⭐ Il est encore préservé du tourisme de masse (🙏🏻), sauf sur quelques îles, malheureusement. J’en profite, d’ailleurs, pour faire passer un message : rester une semaine dans un hôtel bétonné à Sal, ce n’est pas visiter le Cap-Vert et interagir avec sa culture et ses habitants.


⭐ La langue officielle du Cap-Vert est le portugais. Langue de l’enseignement, il est parlé couramment par une majorité de la population, bien que le krioulo (ou « créole cap-verdien ») soit la langue employée au quotidien par les habitants.


Mais alors, pourquoi le Cap-Vert fait-il partie de l’OIF ?


Car le nombre de francophones est important au Cap-Vert.


▶️Beaucoup de Cap-Verdiens ont immigré dans des pays francophones comme la France, la Belgique et le Luxembourg, et maîtrisent la langue de Molière quand ils reviennent au pays.


▶️ Le Cap-Vert est situé à proximité de plusieurs pays africains francophones.


La francophonie est d’ailleurs tellement présente qu’il est parfois presque compliqué de parler en portugais avec les habitants. En effet, beaucoup feront l’effort de vous parler en français s’ils savent que c’est votre langue maternelle… et même si vous parlez bien portugais 🙃.


Comme le chantait Cesária Évora (en français dans le texte), « Petit pays, je t’aime beaucoup »...


📷 Volcan Pico do Fogo et vignes

Comentarios


  • LinkedIn
bottom of page